ThinkstockThinkstock

Initiative norvégienne en faveur de la liberté d'expression et des médias indépendants

Dernière mise à jour: 18.01.2016 // Le ministère des Affaires étrangères lance aujourd'hui une nouvelle stratégie en faveur de la liberté d'expression. « Face aux pressions croissantes subies par la liberté d'expression et les médias indépendants, la Norvège renforce son action internationale dans ce domaine », a déclaré le ministre des Affaires étrangères Børge Brende.

Le ministre des Affaires étrangères dévoile sa stratégie à l'occasion d'un événement organisé aujourd'hui à Oslo, en présence de représentants de la société civile, d’universitaires et d'autres participants.

« La liberté d'expression est le fondement de toute liberté. Il importe de la préserver et de la promouvoir sans relâche, jour après jour et dans tous les pays. Notre objectif est que chacun puisse exprimer ses opinions, et recevoir et partager librement des informations », a souligné M. Brende.

Dans le cadre de sa politique extérieure et de développement, le gouvernement norvégien souhaite renforcer ses efforts pour soutenir les médias indépendants, assurer la protection des personnes qui s'expriment en public et améliorer l’accès à l'information. Ce sont là les trois piliers qui garantissent une participation et une démocratie réelles dans une société. 

« L'accès à l'information est une nouvelle priorité de la Norvège à l'international. Il est indispensable pour que les gens puissent prendre des décisions éclairées concernant leur propre vie et comprendre et exercer leurs droits », a expliqué M. Brende.

Le ministère des Affaires étrangères va s’efforcer d’améliorer la transparence, les flux d'informations et l’accès à Internet et prendre l'initiative de développer une norme internationale sur le droit à l'information. Les nouvelles technologies et les nouvelles plateformes de diffusion nécessitent des mesures pour préserver la liberté d'expression aussi dans les nouveaux modes de communication.

La diversité des médias indépendants est importante pour permettre un accès à des informations variées. Elle garantit un regard critique sur l'exercice du pouvoir et de l'autorité et assure une transparence et une responsabilisation. Le ministère des Affaires étrangères apportera donc son soutien à la formation des journalistes, des responsables et des professionnels des médias.

Il existe aujourd'hui de nombreux cas de harcèlement, de persécution et d'attaque à l'encontre de journalistes, de militants des droits de l'homme et d'autres individus qui s'expriment publiquement. La plupart de ces attaques ne font jamais l'objet d'enquêtes et leurs auteurs sont généralement toujours libres.

 « Au cours des dix dernières années, plus de neuf meurtres de journalistes sur dix sont restés impunis. Cette impunité est le plus grand obstacle à une liberté d’expression sans crainte de représailles. Le ministère des Affaires étrangères va soutenir des initiatives prévoyant une aide juridique et pratique aux personnes exposées parce qu’elles disent ce qu’elles pensent et encourager des systèmes juridiques équitables et efficaces », a annoncé M. Brende.

La stratégie fait suite au livre blanc du gouvernement « Opportunités pour tous – les droits de l'homme dans la politique extérieure et de développement de la Norvège ».


Bookmark and Share