Erna Solberg, Premier ministre norvégien. 
Photo: Thomas Haugersveen/Statsministerens kontor.Erna Solberg, Premier ministre norvégien. Photo: Thomas Haugersveen/Statsministerens kontor

Crise syrienne : la Norvège versera environ 10 milliards de couronnes sur quatre ans

Dernière mise à jour: 04.02.2016 // « Les conséquences incommensurables de la crise syrienne touchent des millions de personnes, à l’intérieur des frontières comme dans les pays limitrophes. C’est directement sur le terrain, en Syrie même et dans la région, que notre action s’avère la plus efficace. Aussi la Norvège a-t-elle décidé d’augmenter son assistance financière, qui atteindra cette année 2,4 milliards de NOK. Nous souhaitons maintenir à un niveau élevé pendant quatre ans l’aide attribuée à la Syrie et sa région, et prévoyons à cet effet une enveloppe globale d’environ 10 milliards », a déclaré Mme Erna Solberg, Premier Ministre.

Cette initiative du gouvernement norvégien est intervenue ce jour à Londres, dans le cadre de la conférence des pays donateurs. 13,5 millions de Syriens, soit bien plus du double de la population norvégienne, ont actuellement besoin d’assistance humanitaire sur le territoire national. Viennent s’y ajouter les 4,5 millions de ressortissants qui ont fui le pays et dont la condition appelle notre aide.

« Il s’agit d’un don record. Jamais auparavant la Norvège n’avait accordé une somme aussi importante lors d’une crise humanitaire. Les besoins sont énormes. Nous exhortons nos partenaires de la conférence à accroître également leurs contributions », a précisé le Ministre des Affaires étrangères, M. Børge Brende.

Le financement norvégien soutiendra à la fois l’effort humanitaire immédiat et l’assistance à long terme apportée à la Syrie et aux pays voisins. Cet argent sera notamment affecté à des actions de scolarisation, à la santé, au logement, à l’aide alimentaire et matérielle d’urgence, à la protection des personnes, aux dispositifs de distribution d’eau et d’assainissement, ainsi qu’au travail réalisé auprès des victimes de violences sexuelles. Les moyens seront principalement acheminés par les canaux des Nations Unies et des organisations humanitaires avec lesquelles la Norvège entretient une coopération fructueuse. Une priorité particulière sera attribuée à l’éducation, qui bénéficiera cette année de 15 % de la dotation globale, soit 350 millions de NOK.

« La guerre civile sévit depuis bientôt cinq ans. Si nous ne prenons pas de mesures drastiques dès aujourd’hui, la situation ne pourra qu’empirer pour les civils en détresse comme pour les pays de la région concernés, et l’ensemble de la communauté internationale en pâtira, y compris la Norvège », a souligné Mme Solberg.

Une trentaine de chefs d’États et les représentants d’une soixantaine de pays participent, aux côtés des dirigeants des Nations Unies, à la conférence « Soutenir la Syrie et sa région - 2016 », qui se déroule aujourd’hui à Londres. Mme Erna Solberg copréside cette réunion avec le Premier Ministre britannique, M. David Cameron, la chancelière allemande, Mme Angela Merkel, l’Émir du Koweït, le Cheikh Sabah al-Ahmed al-Jabir al-Sabah, et le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon.

« Il est urgent de mettre un terme au conflit. La Syrie est parvenue à un stade de destruction si avancé que sa reconstruction prendra de nombreuses années, une fois la paix enfin revenue. C’est la raison pour laquelle il était capital que les pays donateurs s’engagent à fournir une aide sur plusieurs années. Une meilleure prévisibilité des sommes disponibles permettra aux acteurs de terrain de mieux planifier leur action », explique le Ministre des Affaires étrangères.

La Norvège fait partie des contributeurs les plus généreux depuis le début de la crise. Lors de la précédente conférence, organisée au Koweït en mars 2015, elle avait promis 750 millions de NOK pour 2015. Or le montant attribué l’année dernière à l’aide aux populations civiles de Syrie, ainsi qu’aux réfugiés présents en Irak, au Liban et en Jordanie, a atteint 1,57 milliards. Autrement dit, l’aide allouée par la Norvège a triplé par rapport à cette promesse. En 2016, le gouvernement portera à 2,4 milliards cet effort financier, dont la majeure partie sera prise sur le budget de l’aide humanitaire. Le versement de montants équivalents, à destination de la Syrie, de l’Irak et des autres pays limitrophes touchés, est prévu pour les trois années suivantes, ce qui représente un total de près de 10 milliards de NOK.

 

Pour toutes informations complémentaires concernant la conférence, voir le site https://www.supportingsyria2016.com/

Bookmark and Share